Nice

 

LE ONE BRAIN
LA KINESIOLOGIE EMOTIONNELLE


A l'origine du One Brain, connu aussi sous le nom de "Three In One Concept" (Concept 3 en 1) il y une équipe de trois "concepteurs" : Gordon Stokes, Daniel Whiteside et Candace Callaway et qui ont développé l'idée d'intégrer le corps, le mental et l'esprit en un concept unique. Mais aussi sous-jacent pointe l’humour de "un pour tous…"

Gordon Stokes, homme de communication, fut initialement chargé par John Thie, créateur du Touch For Health (santé par le toucher), du marketing de son fameux livre vert. En bon professionnel, pour savoir de quoi il devait faire la promotion, il décida de se former à la kinésiologie. Par la suite il devint formateur de TFH pendant plusieurs années et c’est de cette expérience, en constatant l’importance que pouvait prendre les émotions dans les problèmes rencontrés, domaine assez peu pris en compte par l’approche de la Santé par le Toucher, qu’il se résolut à développer une nouvelle branche de la kinésiologie, "plus émotionnelle", le One Brain. Pour cela, avec Daniel Whiteside et Candace Callaway ils créèrent Three In One et développèrent de nouveaux outils et des techniques spécifiques, tels que le Contact frontal-occipital, le Baromètre du Comportement et la Récession d’Âge

Pour avoir une idée de la philosophie One Brain, voici ce que vous pourriez lire au début du livre du cours de base (TOT), c’est peut-être aussi pour ça que cela s’appelle :

AU DÉBUT...
En grandissant, nous avons tous acquis les croyances de nos parents, de la même façon qu'une personne acquiert tout autre malaise social, et nous l'avons fait comme un acte d'amour. Ils nous aimaient, ou disaient qu'ils nous aimaient. Nous les aimions, ou nous croyions les aimer. Il est certain qu'ils s'attentaient à ce que nous les aimions, tout comme nous nous attendions à ce qu'ils nous aiment. Quelle relation est plus intime que celle qui existe entre un enfant et ses parents ? Qu'elle soit basée sur l'amour ou sur les travaux forcés., elle dure plus longtemps que la plupart des mariages.

Et bien qu'il soit difficile d'imaginer qu'un adulte puisse avoir consciemment l'intention de gâcher le mental d'un enfant, quel est le parent qui peut l'éviter ? Nous sommes tous à la merci de notre ignorance et de nos préjugés à un moment donné. Nous avons assimilé le Système de Croyance de nos parents simplement en étant avec eux.

Ils parlaient, nous écoutions. Vrai ou faux, ce qu'ils disaient était la loi. Même si nous n'étions pas du même avis, nous acceptions la plupart de leurs croyances comme des faits trop évidents pour les remettre en question.

Au nom de l'amour, ils attendaient de nous que nous nous comportions en accord avec leur idée de la perfection. Au nom de l'amour, nous faisions l'effort d'être Parfaits. Hélas, peu importe le nombre de fois où nous avons essayé, avons nous réellement réussi à leurs yeux, ou plus tard, aux yeux de nos professeurs d'école ? Y en a-il un parmi nous qui soit parvenu à les satisfaire entièrement ?

Bien sûr que non ! Pas entièrement. Ils nous demandaient d'être parfaits à leur manière ; nous étions aussi parfait que possible à notre façon.

Inévitablement, nous étions confrontés à des expériences douloureuses et à des sensations blessantes, à la honte et au blâme. Beaucoup d'entre nous (en particulier les garçons) ont finalement arrêté d’exprimer leurs sentiments plutôt que de risquer davantage de critiques, de corrections ou de condamnations. Certains parmi nous croyaient que le fait de faire de son mieux ne suffisait pas, et ils ont donc trouvé le moyen de faire le minimum pour en terminer avec ceci. Qu'avions nous comme alternative quand, acceptant les croyances d'une autorité, c'était uniquement pour entendre les croyances opposées venant d'une autre autorité ?

Face à tant de données faussées, comment pouvions nous éviter la confusion ? Comment pouvions nous avoir confiance en quelqu'un, et moins que tout en nous-même ? Personne n'apprend à un enfant les techniques pour faire face à l'anxiété ou la dépression.

Et que deviennent l'ENTHOUSIASME, l'ASSURANCE et l'ÉGALITÉ ? Ils se sont envolés par la fenêtre. A leur place, nous avons trouvé l'HOSTILITÉ, la PEUR DE PERDRE, le CHAGRIN ET LA CULPABILITÉ. Et comme il était difficile de vivre avec ces émotions, nous les avons recouvertes avec de l'ANTAGONISME, de la COLÈRE et du RESSENTIMENT. Pourquoi pas ? C'est ce que les adultes faisaient. En fait, nous avons appris à agir ainsi en suivant leur exemple. Nous apprenions encore MIEUX ce qui était mauvais.

S'ils mentaient, nous apprenions à mentir. S'ils niaient leurs sentiments, nous le faisions aussi. S'ils avaient des difficultés dyslexiques de perception, c'était un exemple pour nous. S'ils avaient des difficultés d'apprentissage, il nous était permis d'en avoir. S'ils ne respectaient pas leurs engagements, pourquoi le ferions nous ? S'ils vivaient leur peur et leur colère, nous apprenions que c'était de cette façon qu'il fallait agir. S'ils étaient hostiles, nous l'étions aussi.

Ils utilisaient l'amour comme récompense et comme punition, alors pourquoi ne le ferions nous pas ? S'ils étaient cruels envers nous, nous passions cette cruauté sur des enfants plus jeunes, des animaux et des insectes. Même si nous nous opposions à leur comportement d'adulte, nous apprenions que c'était la seule manière de nous comporter pour survivre dans ce monde.

Puis, il y avait la télévision et le cinéma. Si nos parents n'étaient pas pour la violence, le meurtre et la mutilation, nous les découvrions certainement sur le petit et le grand écran. Et le sexe ? Parlons de doubles messages ! D'une part, nous voyions l'exemple de nos propres parents. D'autre part, la TV et les films nous racontaient une toute autre histoire.

Et qu'en est-il de la religion et de la politique ? Le fait de grandir en tant que Juif, Chrétien, Musulman ou Bouddhiste constitue un tout autre ensemble de croyances, préjugés et critiques qui influence chacun des autres aspects de la vie elle-même.

Avant nos six ans, les dés étaient jetés. "Leurs" comportements devenaient les nôtres, leurs attitudes devenaient les nôtres, de même que leurs habitudes. A un degré plus élevé que nous ne pouvions nous imaginer à ce moment là, nos parents, nos professeurs, la télévision et nos pairs nous enseignaient "la vérité du monde".

Si seulement nous avions réalisé que ces habitudes, ces attitudes et ces comportements peu profitables resteraient avec nous pour la vie (ou jusqu'à ce que nous choisissions une attitude différente, bien sûr). Mais, en tant qu'enfant, qui parmi nous réalisait que nous avions réellement d'autres CHOIX que celui de résister ?

Quel est le résultat ? Pour la plupart d'entre nous, nous avons grandi en croyant que "quelque chose ne va pas chez moi". Et nous avions raison ! En fait, nous avons dû refouler le fait de savoir simplement jusqu’à quel point nous étions réellement mauvais !

Nous avancions péniblement, prisonniers des chaînes de l'enfance, allant de mal en pis et toutes nos souffrances étaient basées sur les problèmes de perfection et de performance.

La perfection et la performance sont les deux plus grands soucis imaginaires que nous affrontions dans la vie. Elles nous poursuivent depuis l'enfance.

Oui, nous avons appris à jouer le jeu de la vie avec des règles dépassées qui n'entraînent que la peur, la culpabilité, l'indifférence et la séparation. Ces anciennes règles qui ont traversé toutes les générations n'ont jamais favorisé la joie ou l'auto-épanouissement. Elles ont fait échouer nos arrières grands-parents, nos grands-parents, nos parents et elles nous feront aussi échouer nous-même.

Que se serait-il passé si quelqu'un nous avait appris, étant enfant, que chaque être humain a le CHOIX de ses croyances, et que les Systèmes de Croyances changent avec l'expérience et la connaissance ? Et si quelqu'un nous avait appris que chaque être humain est un individu unique, ayant une "marque" génétique différente de celles de toutes les autres personnes dans le monde ? Et si quelqu'un nous avait appris que le fait d'admettre ses erreurs était une vertu et que changer d'avis était tout à fait naturel ?

Et si les parents nous apprenaient que, en tant qu'individu, chacun d'entre nous est l'unique SOURCE de son bonheur, de sa santé et de son "mieux-être" ?

Et si nous réalisions que chacun d'entre nous, nous tissons le tissu de notre expérience de vie à travers nos propres croyances et attentes ? Et si nous pouvions nous libérer des attitudes qui nous bloquent dans les attentes des autres ? Et si nous avions assez d'assurance pour n'accepter les suggestions du Système de Croyances de quelqu'un d'autre que lorsque celles-ci sont en harmonie avec nos propres idées sur la vie en général ?

Et si nous savions que l'univers physique que nous percevons est le reflet de notre propre Système de Croyances ? Et si nous savions, jusque dans l'âme, que notre mental conscient a le pouvoir absolu de se mettre des objectifs que le soi intérieur peut réaliser ? Voici le propos de ce livre et le but de ce séminaire : regagner et retrouver PLUS de notre propre autorité et du pouvoir intérieur de celle-ci.

A Three In One Concepts, nous avons constaté que la meilleure façon d'y arriver, c'est d'identifier et de nettoyer les traumatismes du passé limitant la perception dans le temps présent, pour donner aux gens un CHOIX là où ils ont le sentiment de ne PAS avoir DE CHOIX maintenant.

Peu importe que ces limitations de perception reviennent à la surface sous le nom de "difficultés d'apprentissage" ou de comportement inapproprié (et donc destructeur), le Système que nous utilisons fonctionne. Les gens changent pour le mieux et ces changements sont permanents.

Au premier abord, beaucoup de gens trouvent notre système ONE BRAIN peu conventionnel, pour ne pas dire autre chose. Cependant, les approches conventionnelles ayant pour but de créer un changement positif dans le comportement et la santé physique n'ont pas réellement donné beaucoup de résultats, n'est ce pas ? Malgré tous les progrès scientifiques actuels, les gens sont encore tout aussi fous qu'il y a 600 ans.

Le pouvoir extérieur domine toujours, les gouvernements ignorent toujours les meilleurs intérêts de leur peuple, la guerre est toujours dans les coulisses, tout cela parce que, en tant qu'individus, nous renions notre propre autorité. Il y en a si peu parmi nous qui se sont un jour fait suffisamment confiance pour être la seule Source valable des CHOIX qui influencent leur vie. En effet, que nous reste-t-il comme autre possibilité pour "aller mieux" ? Nous avons tout essayé. Pourquoi négligeons nous ce qui est évident ?

"Three in One Concepts" signifie l'intégration du Corps, du Mental et de l'Esprit. En intégrant ces trois aspects de notre Moi, nous devenons suffisamment assurés pour pouvoir changer nos vies pour un mieux, suffisamment assurés pour avoir un effet positif dans la vie de ceux que nous aimons et, à travers leur "mieux-être", nous avons la force de faire de cette planète un monde dont nous pouvons réellement être fier."

Ceci vous montre la philosophie de Three in One Concept. Cet esprit du One Brain doit maintenant passer dans la pratique pour devenir réalité. C'est le but que poursuivent les stages de formations aux techniques One Brain.

Il est évident que la kinésiologie étant basée sur le test musculaire, donc du développement d'une sensibilité kinesthésique dans la capacité à percevoir les changements de tonus musculaire, elle ne peut s'apprendre dans un livre, même s'il en existe d'excellents. La pratique du test musculaire dans divers cas de figure, avec l'aide d'un formateur, dans le cadre de stages, demeure la meilleure façon d'apprendre la Kinésiologie.

Nice Kinésiologie forme aux 6 premiers niveaux de One Brain.

Pour visiter le site officiel de ThreeIn One Concept aux USA, cliquez ici

 

| En haut |


Mentions légales
Copyright ~ Nice Kinésiologie ~ Alain Risi